Ami de l’√©galit√©
Accueil > Problèmes de la paix > Le pacifisme, concrètement > Discours de paix à Argentat (Corrèze)

21 septembre, Journée de la Paix

Discours de paix √ Argentat (Corr√®ze)

prononc√© le 25 septembre 2010 devant l’Arbre de la Paix

mercredi 29 septembre 2010, par Jean-Pierre Combe

- Mesdames, Messieurs,
- Il y a huit ans, l’ONU et l’UNESCO ont d√©cid√© que d√©sormais, chaque 21 septembre serait la Journ√©e internationale de la Paix. En Corr√®ze, cette "Journ√©e" s’√©tend cette ann√©e sur une semaine.

- En effet, d√®s 2002, le Mouvement de la Paix et d’autres associations avaient d√©cid√© de planter des Arbres de la Paix. Nous en avons d’abord plant√© √ Brive, puis √ Tulle, Ussel, Argentat et Malemort. Cette ann√©e, nous avons plant√© deux arbres, √ Saint-Chamant et √ Forg√®s. Cela nous conduit √ donner au 21 septembre plus de vingt-quatre heures !
- L’√©lan pour planter des Arbres de la Paix ne faiblit pas, au contraire : c’est que la conscience de la Paix progresse dans la population ; c’est une tr√®s bonne chose, parce qu’il ne suffit plus, il ne suffit pas de d√©noncer l’h√©catombe de victimes innocentes que font les guerres, m√™me en rappelant que ceux qui causent les guerres et en tirent leur profit n’en meurent jamais !
- La conscience de la paix progresse dans toute la mesure o√Ļ nous prenons conscience de ce que la paix est n√©cessaire √ la vie sur Terre et √ sa continuation. D√®s lors se pose le probl√®me de faire la Paix, la vraie Paix, la Paix que nous saurons faire durer.
- La Paix ne se d√©cr√®te pas : ses progr√®s r√©sultent de l’effort quotidien de chaque personne dans sa famille, dans son village ou son quartier, et de l’extension de cet effort jusqu’√ la ville, jusqu’au pays puis jusqu’au monde entier.
- La Paix n’est pas l’absence de conflits : la paix r√©sout les conflits sans recourir aux affrontements violents ; l’histoire des dix-neuvi√®me, vingti√®me et du d√©but du vingt et uni√®me si√®cle le montre : la guerre, qui est l’affrontement violent des forces de destruction, ne r√©sout pas les conflits.
- Les pacifistes pensent et disent une chose simple : en cas de conflit, commen√ßons par n√©gocier, au lieu d’y √™tre contraint par l’√©puisement des forces ! Ces forces que la guerre √©puise, c’est en temps de paix qu’elles sont constitu√©es, AU D√‰TRIMENT DE NOS MOYENS DE VIVRE et √ des prix pharaoniques. Voici quelques chiffres pour bien mesurer cela :
- Au cours de l’ann√©e 2009 ont exist√© 17 conflits majeurs, un peu moins que les ann√©es pr√©c√©dentes, mais malgr√© cela les d√©penses militaires ont augment√© de 65% par rapport √ 2008. Elles s’√©l√®vent maintenant √ plus de 1500 milliards de dollars.
- Si les Etats-Unis d’Am√©rique sont largement en t√™te pour les d√©penses d’armement, la Chine et la France suivent dans cet ordre. La France d√©pense 63 milliards de dollars pour pr√©parer les guerres. C’est √©norme, pour un pays comme le n√ītre, alors que nos besoins essentiels ne sont pas satisfaits.
- Il faut savoir qu’un quart des d√©penses militaires mondiales suffirait √ r√©soudre les gros probl√®mes de la plan√®te : la faim, l’enseignement, l’eau, le logement, la sant√© et bien d’autres... Cette situation ne peut plus durer. Jean Ziegler, ancien rapporteur sp√©cial des Nations Unies pour le droit √ l’alimentation, nous le dit : ¬« La plan√®te pourrait nourrir plus de 10 milliards d’√™tres humains, h√©las ! elle a du mal √ nourrir les 6 milliards actuels¬ ». Des millions d’enfants en particulier p√©rissent de malnutrition.
- C’est pourquoi l’ONU et l’UNESCO ont prononc√© l’exigence de la Culture de Paix, comme moyen pour les populations d’affronter tous ces probl√®mes :

  • Il faut faire vivre la Culture de Paix chaque jour, dans tous les domaines de la vie quotidienne ;
  • il faut changer les th√®mes selon lesquels sont anim√©s le cin√©ma, le th√©√Ętre, la t√©l√©vision, l’internet ;
  • il faut apprendre √ parler sans haine et sans invoquer la violence ;
  • il faut apprendre √ respecter le sport et les sportifs et cesser de croire et de faire croire que la violence ferait partie du sport ;
  • il faut condamner l’emploi des armes, r√©duire leur fabrication et faire cesser la fabrication des armes nucl√©aires (jug√©es hors la loi par la cour de La Haye).

- Chacun de nous peut prendre sa part de cet effort. Sachons convaincre nos enfants de pr√©server la plan√®te, pour pr√©server leur propre avenir.
- Devant cet arbre et depuis plusieurs ann√©es, nous tous, grands et petits, renouvelons notre engagement d’agir

  • pour que les gouvernements n√©gocient d’abord lorsqu’ils sont impliqu√©s dans un conflit,
  • pour r√©duire les cr√©dits militaires,
  • pour que l’arme nucl√©aire soit abandonn√©e : rien n’emp√™che la France de le faire la premi√®re, sans attendre que les autres puissances nucl√©aires fassent de m√™me ! Ce geste unilat√©ral et inconditionnel aurait toute chance d’√™tre appuy√© et relay√© par un mouvement de la conscience universelle !

- Nous voulons faire de notre plan√®te un monde de plus en plus solidaire, sans guerres et sans armes nucl√©aires o√Ļ nos enfants pourront s’√©panouir.
- Ce n’est pas une utopie, c’est le seul moyen de sauver l’humanit√©.

- Josette Bertrande, au nom du Comit√© du Mouvement de la Paix de la Corr√®ze

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0