Ami de l’égalité
Accueil > Philosophie > Problèmes de la morale et de la politique > Non, la Libye n’est pas libérée !

Non, la Libye n’est pas libérée !

article publié par l’Echo le 31 ao »t 2011

mercredi 31 août 2011, par Jean-Pierre Combe

- Entendons-nous bien : Muhammar Khaddafi n’est pas mon allié.
- Cela étant, je ne crois pas au titre triomphant inscrit en page 1 de l’Echo du 23 ao »t 2011 : je ne crois pas que l’invasion de Tripoli par des troupes attribuées aux « Insurgés de Benghazi » ait libéré la Libye !

- Mes raisons de douter tiennent  la réalité des faits que rapportent les organes occidentaux de la presse écrite et télévisée, et que l’on peut lire si l’on veille  les chercher, perdus qu’ils sont dans une masse de commentaires contradictoires.
- Première raison de douter : l’action militaire des « insurgés » a été entièrement conduite par l’OTAN : elle en a reçu la totalité de ses appuis de feu, lesquels ont toujours consisté en des tirs air-sol effectués par des avions (notamment français) de l’OTAN. Quant  son infanterie, elle était commandée par des « conseillers » que le blog du Monde diplomatique identifie comme français, britanniques et italiens, et ne faisait que suivre des commandos de troupes spéciales que le New-York Times identifie comme françaises et britanniques.
- Deuxième raison : certains des chefs qui ont pris la direction des « Insurgés de Benghazi » avaient eux-même mis la main dans les pires crimes attribués  Khaddafi, notamment dans l’affaire des infirmières bulgares et dans le sabotage de l’avion tombé  Lockerby dans les îles britanniques. Cette révélation, faite de diverses sources européennes, dont la Bulgarie, par la presse occidentale, a fait assez de bruit au début de l’insurrection : je n’ai pas eu connaissance que ces chefs aient été punis ou même seulement limogés par les insurgés...
- Troisième raison : les insurgés en armes se sont livrés  des crimes racistes, recherchant pour les tuer des hommes  peau noire ; l’agence Associated Press rapporte un de ces actes commis,  Tripoli même, contre des hommes qui ne portaient aucune arme et n’étaient pas des combattants : ces actes ne sont pas des bavures, mais des crimes contre l’humanité !
- Quatrième raison : l’empire capitaliste mondialisé gouverné depuis les Etats-unis d’Amérique soutient de nombreuses dictatures de par le monde, dont certaines sont pires, et de beaucoup, que celle de Muhammar Khaddafi.
- J’ajoute que le peuple de France n’a jamais eu aucun intérêt  agir militairement en faveur des « Insurgés de Benghazi », et qu’ cette victoire de la violence impériale sur un peuple qui aurait pu être notre ami, il ne gagnera rien.
- Et la démocratie elle non plus ne gagnera rien !
- Non ! La « victoire » de l’OTAN  Tripoli n’est pas un triomphe de la liberté !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0