Ami de l’√©galit√©
Accueil > Problèmes de la paix > Le pacifisme, concrètement > Contribution à la recherche de la paix en Ukraine

Contribution √ la recherche de la paix en Ukraine

vendredi 5 août 2022, par Jean-Pierre Combe

Faire la paix est possible : pour cela, il faut r√©soudre les probl√®mes politiques pos√©s au moment o√Ļ la guerre a commenc√©, ceux que les bellig√©rants tentent de r√©soudre au moyen de la guerre, en prenant pleinement en compte l’√©volution de ces probl√®mes due √ la guerre elle-m√™me : pour faire la paix, il faut donc faire preuve de lucidit√©.

Soyons lucides et examinons cette guerre : la presse d’argent, dont les m√©dia ont seuls, √ tr√®s peu pr√®s, la parole dans notre pays, date son d√©but de l’intervention de l’arm√©e russe en Ukraine, qui a commenc√© le 24 f√©vrier 2022, voici maintenant six mois.

En engageant son arm√©e en Ukraine, le gouvernement russe tentait de r√©soudre des probl√®mes que le pr√©sident de la Russie a clairement expos√©s le 23 f√©vrier 2022 : il s’agissait de briser l’encerclement toujours plus √©touffant dans lequel l’OTAN, coordonnant l’action des Etats-unis d’Am√©rique et de tous leurs alli√©s, enfermait la Russie depuis quelques d√©cennies.

Telle √©tait la situation politique, non seulement en Ukraine, mais en Europe, lorsqu’a commenc√© l’intervention de l’arm√©e russe en Ukraine.

Il est av√©r√© aujourd’hui, cinq ao√ »t 2022, que cette intervention a heureusement bris√© net la pr√©paration par le gouvernement ukrainien, sous la direction de l’OTAN, d’une offensive militaire dont l’objectif √©tait d’√©craser, de rayer de la carte les r√©publiques populaires de Donetsk et de Lougansk.

√€ tous les moments de toute guerre, sa r√©alit√© s’inscrit dans la nature et dans les positions des forces combattantes, dans le d√©roulement des combats, ainsi que dans la vie des populations habitant le th√©√Ętre de guerre.

Voyons d’abord la vie des habitants du th√©√Ętre de guerre : il est certain que la guerre leur cause une mis√®re incommensurable : incommensurable, cela signifie qu’il est impossible d’en donner la mesure. Ce n’est qu’apr√®s la fin des combats, quand la paix sera revenue, qu’il sera possible de commencer l’√©valuation de cette mis√®re¬ ; et encore, cette √©valuation ne pourra √™tre qu’approch√©e de tr√®s loin¬ !...

Il est donc inutile d’empiler les dizaines de milliers de morts, de massacres, de destructions, avec la catastrophe √©cologique et l’exil massif des habitants¬ : cet empilement ne peut servir dans notre pays qu’√ nous donner l’illusion de savoir que cette population ne peut qu’attendre passivement un r√®glement qui lui viendra d’en haut, ce qui est la th√®se diffus√©e chez nous par les m√©dia totalitaires, tous favorables √ l’action de l’OTAN.

Or, cette th√®se est fausse : les habitants de ce th√©√Ętre de guerre ne sont pas passifs, mais cherchent leur propre voie vers la paix.

En m√™me temps, nos m√©dia s’attachent √ maintenir sur l’OTAN et sur l’UE le pr√©jug√© selon lequel l’OTAN agirait dans le sens de la paix.

Mais ce pr√©jug√© est de plus en plus difficile √ d√©fendre : de plus en plus d’observateurs occidentaux reconnaissent que l’effort de guerre sous le drapeau jaune et bleu n’est pas un effort ukrainien, mais OTANien et Etats-unien, comme le souligne l’√©normit√© financi√®re de l’¬« aide¬ » accord√©e par les USA √ l’arm√©e de Z√©lenski !...

Cette √©volution des jugements des observateurs occidentaux transpara√ģt dans les m√©dia, mais elle traverse difficilement la censure totalitaire qui fait r√©gner l’ordre dans notre pays.

Une chose est vraie et doit √™tre soulign√©e : c’est que les habitants de l’Ukraine n’ont pas voulu cette guerre : alors, comment leur a-t-elle √©t√© impos√©e¬ ?

En pr√©tendant qu’ elle aurait commenc√© le 24 f√©vrier 2022, la presse d’argent tente de faire croire que la paix r√©gnait en Ukraine avant cette date : mais n’allez pas dire cela aux habitants de l’Ukraine : leur pays est ravag√© depuis le d√©but de 2014 par la guerre dont le premier acte est l’aggression constitu√©e par le coup de force sanglant du Ma√Įdan, qui a re√ßu la contribution ostensible d’envoy√©s de l’Union Europ√©enne (Bernard-Henri L√©vy et d’autres...) et des USA (Victoria Nuland et d’autres...).¬ 

Cette guerre n’a pas commenc√© le 24 f√©vrier 2022, mais au cours de l’hiver 2013-14 ! Depuis le coup de force du Ma√Įdan, les forces paramilitaires et parapolici√®res soutenues par l’OTAN et par les USA (bataillons AZOV, A√ DAR, Pravyi Sektor (secteur de droite), Band√©ristes, division SS Galitchina,...) ont commis des massacres et des crimes terroristes dans toute l’Ukraine, d’Oujgorod (√ l’extr√™me-ouest) √ Donetsk (√ l’extr√™me-est), d’Odessa (au sud) √ Tchernigov (au nord), de Marioupol √ Lv√ģv...

Qui fait la guerre en Ukraine ?

Il est clair depuis le coup de force du Ma√Įdan que l’OTAN, l’Union europ√©enne et les USA s’impliquent dans la guerre : les forces paramilitaires et parapolici√®res fascistes ne sont que leur ¬« bras arm√©¬ », quand bien m√™me leurs membres parleraient ukrainien !... Quant aux gouvernements si√©geant √ Kiev et dont le pouvoir tient du miracle bien organis√© de fausses √©lections, leur seule action consiste √ signer des directives pens√©es dans les administrations occultes de l’Union Europ√©enne et au Pentagone, et transmises par le canal de l’OTAN...

Beaucoup, peut-√™tre m√™me tous les membres fondateurs des bataillons coupables des massacres commis dans toute l’Ukraine depuis 2014 avaient √©t√© recrut√©s aux Am√©riques parmi les fils et petits-fils des band√©ristes, des SS de la division Galitchina, exfiltr√©s d’Europe √ la fin de la deuxi√®me guerre mondiale gr√Ęce aux r√©seaux de la CIA, ce qui les avait sauv√©s du jugement et du juste ch√Ętiment de leurs crimes.

Aujourd’hui, l’arm√©e combattant sous la banni√®re jaune et bleue ne compte presque plus de citoyens ukrainiens n√©s en Ukraine et mobilis√©s, mais en nombre de plus en plus grand, des mercenaires √©trangers √ l’Ukraine, en g√©n√©ral recrut√©s dans les formations violentes d’extr√™me-droite de toute l’Union europ√©enne.

Ces bataillons nazis et fascistes que l’OTAN manipule et que l’Union europ√©enne soutient mat√©riellement, qui combattent-ils ?

La population de Crim√©e a heureusement su s’organiser pour √©chapper √ cette saign√©e !...

Les milices qui s’opposent depuis 2014 aux bataillons manipul√©s par l’OTAN se sont form√©es contre le fascisme, et non pas pour la Russie¬ : elles n’ont jamais √©t√© ¬« pro-russes¬ » !...

Ce n’est pas seulement pour r√©primer les milices antifascistes assez faibles pour √™tre vaincues que les bataillons fascistes mettent toute l’Ukraine √ feu et √ sang : leur misson premi√®re, prioritaire, est de pr√©venir la formation d’un mouvement populaire antifasciste puissant  !... C’est donc toute la population de l’Ukraine que les bataillons fascistes terrorisent sciemment et m√©thodiquement, renouvelant les m√©thodes appliqu√©es autrefois, d√©j√ √ grande √©chelle, par les SS hitl√©riens...

Vers la paix !

Les accords de Minsk √©taient une tentative de mettre fin √ cette folie ; mais les gouvernements ukrainiens n’en ont tenu aucun compte ; Monsieur Z√©lenski pas plus que ses pr√©d√©cesseurs, alors qu’il s’√©tait fait √©lire pour les mettre en œuvre : la guerre antipopulaire du fascisme ravage sans tr√™ve toute l’Ukraine et pas seulement le Donbass !

Non ! L’Ukraine n’a pas connu la paix entre f√©vrier 2014 et f√©vrier 2022.

Non ! La Russie n’a pas d√©clench√© cette guerre¬ : en f√©vrier 2022, elle a envoy√© son arm√©e intervenir dans une guerre en cours, et ce n’est pas la m√™me chose : nous pouvons seulement, et nous devons, nous poser la question de savoir si elle aurait pu faire autrement.

Aujourd’hui, la situation politique est tr√®s diff√©rente de ce qu’elle √©tait en f√©vrier 2022 : il ne serait pas raisonnable de proposer aux forces combattantes de revenir sur leurs positions de d√©part pour faire la paix :

  • D’abord, ce serait nier absolument aux habitants du th√©√Ętre de guerre tout droit de dire quelle paix ils accepteront ; envers les pacifistes ukrainiens comme envers tous les Ukrainiens victimes de la terreur fasciste, ce serait une v√©ritable trahison.
  • Ensuite, ce serait attribuer aux fascismes en g√©n√©ral un droit d’autorit√© sur les peuples : ce droit d’autorit√©, notre devoir historique est de le leur d√©nier absolument.

Les accords de Minsk ne sont donc pas une bonne base pour des discussions de paix.

Qui doit cesser le feu ?

  • D’une part les forces qui combattent sous la banni√®re jaune et bleue¬ ;
  • d’autre part les forces de l’alliance des milices du Donbass et de l’arm√©e russe.

O√Ļ les forces bellig√©rantes doivent-elles stationner lorsque le feu aura cess√©¬ ?

  • Sur place hors de tout retranchement !

Qui doit participer aux discussions ?

  • Du c√īt√© jaune et bleu, l’OTAN et le gouvernement si√©geant √ Kiev¬ ; les √©v√®nements de cette ann√©e ont rendu clair que les USA se sont impliqu√©s dans le soutien au gouvernement de Z√©lenski √ un niveau qui fait de cet Etat un bellig√©rant¬ : il devrait donc √™tre membre de la d√©l√©gation jaune et bleue √ ces discussions.
  • Du c√īt√© de l’alliance des milices du Donbass et de l’arm√©e russe, les gouvernements des R√©publiques populaires de Donetsk et de Lougansk, qui ont montr√© dans cette guerre que ces r√©publiques sont une r√©alit√©¬ ; et le gouvernement russe, √©videmment.
  • Les onze partis politiques des peuples de l’Ukraine que le gouvernement de Kiev a interdits : ils ne doivent pas √™tre int√©gr√©s dans une des deux autres d√©l√©gations ; ils doivent participer activement √ la d√©finition de la paix, et signer le trait√© final pour donner √ ce trait√© la seule caution d√©mocratique qui puisse valoir actuellement.

Qui peut servir de m√©diateur dans ces n√©gociations ? Toute m√©diation doit appartenir √ l’ONU et exclure l’OTAN, qui est l’autorit√© bellig√©rante du c√īt√© jaune et bleu, exclure aussi l’Union europ√©enne ainsi que les USA qui ont clairement pris le parti jaune et bleu par leur √©norme soutien mat√©riel.

Répondre à cet article