Ami de l’égalité
Accueil > Problèmes de l’écologie > A propos de l’évolution des climats sur la Terre

A propos de l’évolution des climats sur la Terre

samedi 3 février 2007

- La presse officielle télévisée de notre pays mène grand tapage sur l’évolution climatique de la Terre, attirant l’attention sur des signes globaux et subtils, dénonçant l’émission par l’industrie humaine de gaz dont la diffusion augmente la capacité de l’atmosphère à retenir la chaleur que la Terre reçoit du Soleil (c’est-à-dire qu’elle augmente l’effet de serre de l’atmosphère).

- Au bout de ce grand tapage, cette même presse officielle se borne à admonester les simples citoyens, les simples habitants de la planète qui n’en peuvent mais, à dénoncer quelques centimètres cubes de gaz dont ceux-ci provoqueraient l’émission, sans jamais montrer quelles sont les principales industries émettrices.
- Cela nous met en devoir de rappeler que, sur le plan mondial, et selon le rapport rédigé voici déjà deux décennies (mais depuis, les choses n’ont fait qu’empirer !) pour l’assemblée générale de l’ONU par madame Go Bruntland, l’industrie des armements produit plus de la moitié de la pollution de la planète, et très vraisemblablement la même proportion des gaz à effets de serre.
- Nous devons encore rappeler que, selon la même source, les deux tiers de la pollution produite par l’industrie d’armements est le fait de l’industrie des armements nucléaires.
- Or, qui conduit ces industries ? Des propriétaires de très gros capitaux, organisés en trusts multinationaux, et des gouvernements étroitements liés à eux. Quant aux peuples, ils n’en retirent nul bénéfice ; seulement de la peine et des souffrances.
- Cela nous met en devoir d’attirer l’attention du plus large public sur le fait que le démantèlement de tout armement nucléaire et de toutes les industries de ces armements réduirait déjà la pollution de notre planète de plus d’un tiers, et réduirait les émissions de gaz à effet de serre dans une proportion voisine.
- Nous devons encore rappeler que selon les mêmes sources, si l’on met à part l’industrie d’armements, l’industrie du transport routier et du transport ferroviaire à traction diésel est une des plus importantes sources d’émission de gaz à effet de serre et de polluants divers.
- Par conséquent, les Français soucieux de l’avenir de la planète sont placés devant la tâche d’obtenir de leur gouvernement qu’il engage une politique conduisant à résoudre véritablement le problème que pose l’augmentation de l’effet de serre de l’atmosphère terrestre (et d’une manière plus générale la production de pollution par l’industrie) ; les deux étapes principales, et en même temps les plus urgentes, d’une telle politique sont les suivantes :

  1. démanteler tous les armements nucléaires et toute l’industrie qui les produit ; il faut que la France prenne immédiatement et sans conditions cette décision pour son propre armement, et fasse enfin la véritable politique de paix qui est dans l’intérêt des Français ;
  2. transférer l’industrie du transport de la route au rail et aux voies fluviales, en accompagnant ce transfert de la création dans notre pays d’un réseau fluvial cohérent, de la reconstitution de notre réseau de voies ferrées et de son électrification totale ; ce transfert ainsi complété diminuerait encore davantage, dans une proportion supplémentaire importante, l’émission sur notre sol de polluants divers et de gaz à effet de serre.

- En vérité, la politique industrielle de notre pays est conduite depuis un siècle à contre-sens de ces nécessités. Pourquoi ? Poser la question, c’est y répondre ce qui suit : les intérêts de notre peuple sont, depuis ce temps, étrangers aux motivations de ceux qui conduisent la politique de notre pays : pour eux, seule compte l’augmentation du profit prélevé sur notre économie.
- En vérité, la violence écologique, qui est la violence faite par l’industrie à la nature, est à la mesure de la violence que cette même industrie fait à l’être humain ; elle est de la même nature ; c’est la violence capitaliste du prélèvement du profit !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0