Ami de l’Ă©galitĂ©

Lettre Ă mes amis d’Ukraine

samedi 10 mai 2014, par Jean-Pierre Combe

- Quelques-uns d’entre vous me l’ont dit : ils se refusent Ă voir que les partis nazis dont sont membres quelques ministres du gouvernement siĂ©geant actuellement Ă Kiev gouvernent par la violence en tuant les citoyens de votre pays qui s’opposent Ă eux, et notamment les communistes.

- Ils m’ont dit : Mais non ! Ce sont de bons chrĂ©tiens ! Ils ne peuvent pas faire de telles choses !
- Mais je dois vous dire que l’histoire de tous nos pays, en Europe et ailleurs, nous enseigne que la religiositĂ© des gouvernants n’a jamais garanti les gouvernĂ©s contre les crimes que les gouvernements commettent lorqu’ils estiment que les peuples gouvernĂ©s ne leur obĂ©ĂŻssent pas assez !
- En Europe occidentale, nous en avons de nombreux exemples ; je vous citerai en Espagne, le gĂ©nĂ©ral Franco et ses trois collègues gĂ©nĂ©raux poutchistes, qui ont abattu la RĂ©publique espagnole au moyen d’une guerre criminelle de deux ans, fortement armĂ©s et soutenus qu’ils Ă©taient depuis l’Ă©tranger ; je vous citerai en France : NapolĂ©on premier, bon catholique qui, au printemps de 1802, a rĂ©tabli l’esclavage et la traite des Nègres aux colonies, puis ordonnĂ© le gĂ©nocide du peuple haĂŻtien ; le gĂ©nĂ©ral Cavaignac, bon catholique qui a massacrĂ© le peuple de Paris insurgĂ© au mois de juin 1848, faisant plusieurs milliers de morts ; le gĂ©nĂ©ral Gallifet, bon catholique qui a massacrĂ© les Communards parisiens pendant la Semaine sanglante de 1871, faisant trente mille morts, aussitĂ´t suivis de trente mille dĂ©portations dans les colonies ; un autre bon catholique admirateur de BĂ©nito Mussolini (lui aussi bon catholique) et fidèle alliĂ© de Hitler, le gĂ©nĂ©ral PĂ©tain, qui a lancĂ© toutes les polices de France Ă la chasse aux communistes, pour les faire condamner Ă mort par la section spĂ©ciale des tribunaux publics, ou pour les livrer Ă la Gestapo, ou pour les livrer directement au système nazi des camps de concentration (dont certains camps Ă©taient situĂ©s en France) !
- Non, amis d’Ukraine : la frĂ©quentation rĂ©gulière d’une Ă©glise, chrĂ©tienne ou autre, par ceux qui vous gouvernent ne vous garantit en aucun cas contre leurs crimes, et ils en commettent d’inexpiables !
- Votre seule garantie contre les crimes des fascismes, contre tous les crimes racistes, c’est de retrouver le plus tĂ´t possible et le plus complètement possible l’unitĂ© antifasciste de votre peuple, et de l’imposer Ă quiconque prĂ©tendra vous gouverner !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0