Ami de l’√©galit√©
Accueil > Probl√®mes de la r√©volution > Probl√®mes du communisme > A Hue ou √ dia ? – Les le√ßons du ralliement de Hue √ (...)

Lu sur le site initiative-communiste.fr

A Hue ou √ dia ? – Les le√ßons du ralliement de Hue √ Macron

Par Floréal- PRCF

jeudi 2 mars 2017

Par la bouche du louveteau S√©bastien Nadot, le tr√®s groupusculaire Mouvement des progressistes fond√© par Robert Hue appelle (en √©change de quoi ?) √ soutenir sans r√©serve le loup Alpha Macron.

La boucle est ainsi boucl√©e : comme Gorby en Russie (l√Ęche d√©serteur du PCUS interdit par Eltsine), comme Carrillo en Espagne (pass√© √ la presse de droite apr√®s avoir d√©vast√© le PCE), comme Massimo D’Alema en Italie (liquidateur du PCI et fondateur du PDS n√©olib√©ral), l’instigateur principal de la mutation-d√©naturation du Parti communiste fran√ßais a quitt√© son parti pour devenir s√©nateur sur une liste PS.

Et comme une fois que les amarres sont rompues, il n’y a plus de limite aux d√©rives droiti√®res, les huistes courent maintenant √ la soupe derri√®re Macron, le banquier qui veut briser les retraites des fonctionnaires, ¬« ub√©riser¬ » la soci√©t√©, taxer les pensions, d√©nationaliser l’√©cole publique, fiscaliser les cotisations S√©cu du patronat, d√©manteler ce qui reste de la R√©publique la√Įque et indivisible, substituer le tout-anglais ¬« transatlantique¬ » au fran√ßais, installer une Europe f√©d√©rale faisant liti√®re de l’Etat-Nation, augmenter la contribution fran√ßaise √ l’OTAN, et autres propositions ¬« progressistes¬ ». Bref, le micro-mouvement huiste investit sur un Macro-banquier notoirement couv√© par Angela Merkel, sur un candidat sans foi ni parole qui tourne √ la fois le dos au CNR, aux r√©formes communistes de 45, √ la loi la√Įque de 1905 et au legs de la R√©volution fran√ßaise !

Et dire que M. Hue se pr√©sentait initialement comme l’h√©ritier de Gabriel P√©ri, le grand dirigeant communiste qui d√©clara, avant d’√™tre fusill√© par les Allemands : ¬« Si c’√©tait √ refaire, je referais ce chemin¬ » !
Eh bien, l’auteur de ces lignes, qui n’a pas vot√© Mitterrand en 1981 et qui pr√©venait d√©j√ en 1994 ses camarades du PCF que voter pour le ¬« mutant¬ » R. Hue ce serait d√©shonorer leur parti, constate aujourd’hui sans plaisir combien le soutien enthousiaste alors apport√© √ Hue par une majorit√© de camarades tournait en r√©alit√© le dos √ l’esprit de parti bien compris. De m√™me l’auteur de ces lignes avait-il raison entre 1981 et 1984 de d√©noncer ces pseudo-¬« ministres¬ communistes¬ » de Mitterrand qui TOUS ont ensuite trahi le PCF, Fiterman rejoignant m√™me par la suite la direction du PS. Comme il √©tait juste entre 1997 et 2002 de d√©noncer Gayssot, le ministre ¬« communiste¬ » qui a aid√© Jospin √ privatiser tous azimuts, √ bombarder Belgrade et √ pr√©parer la mise en place de la destructive ¬« monnaie unique¬ ».

Camarades communistes, il faut que cette √©ni√®me trahison de l’ex-secr√©taire national du PCF nous instruise sur ce qu’est r√©ellement, et sur ce que n’est pas ¬« l’esprit de parti¬ » : soyons enfin mat√©rialistes et recourons au ¬« crit√®re de la pratique¬ » cher √ Engels ; cessons tous de juger les gens sur leur √©tiquette et non sur les contenus qu’ils d√©fendent en pratique. Il ne suffit certes pas, pour √™tre communiste, de se situer occasionnellement du bon c√īt√© de la barricade sociale (il y faut aussi un solide ancrage dans le camp des exploit√©s et dans le marxisme-l√©ninisme), mais √™tre du bon c√īt√©, du c√īt√© des exploit√©s, n’en est pas moins une condition √©l√©mentaire sans laquelle le mot ¬« communiste¬ » est une odieuse duperie. Or aujourd’hui m√™me, les dirigeants principaux du PCF, son secr√©taire national P. Laurent et son chef de file parlementaire A. Chassaigne, s’√©vertuent sans le dire √ contourner le vote majoritaire de leurs militants en faveur de la candidature M√©lenchon. A travers cent tracts, p√©titions et ¬« forums¬ » d√©goulinant d’√©quivoque, leur vrai message aux militants du PCF, c’est : ¬« vous votez M√©lenchon ? Nous non plus !¬ ». Car ils sont trop occup√©s √ rabattre en fait vers l’impossible candidature unique derri√®re Hamon (qui est √ 100% pour l’OTAN, pour l’¬« Europe f√©d√©rale¬ » et pour des listes PS communes avec Valls / EL Khomri !). Et surtout, ces faux ¬« dirigeants communistes¬ » veulent √ tout prix m√©nager leur arrimage routinier au PS dont ils esp√®rent un ¬« retour d’ascenseur¬ » leur permettant de sauver leurs places √ l’Assembl√©e nationale (Chassaigne) et au S√©nat (Laurent) : voil√ en fait leur seule ¬« perspective¬ communiste¬ » pour le peuple fran√ßais en plein d√©sarroi !

Si bien que sur les trois questions strat√©giques du moment, la sortie de l’OTAN (pour ne pas √™tre entra√ģn√©s dans la guerre antirusse qui vient), le d√©bat sur le ¬« Frexit progressiste¬ » et la rupture des liens de vassalit√© √ l’√©gard du PS, les dirigeants du PCF, qui sont les seuls mandat√©s nationalement pour parler au nom du PCF, ne sont m√™me pas du bon c√īt√© de la barricade ! Au contraire, ces dirigeants vassaux du tr√®s anticommuniste Parti de la Gauche europ√©enne (que pr√©side Gregor Gysi, l’un des liquidateurs en chef de la RDA !) se d√©m√®nent pour que la ¬« France insoumise¬ », loin de se radicaliser contre l’UE / OTAN (ce √ quoi pourrait l’amener une intervention fraternelle unie des vrais communistes), abandonne ou √©dulcore ses positions encore trop timidement ¬« eurosceptiques¬ » (pour l’instant, JLM a en gros tenu bon face √ la pression de Hammon, mais ce n’est s√ »rement pas gr√Ęce √ MM. Chassaigne, Laurent et Dartigolle : c’est au contraire contre eux et malgr√© eux !). Car que signifie d’autre l’insistance pour que M√©lenchon et Hamon, qui rame notoirement pour l’OTAN, la ¬« d√©fense europ√©enne¬ » et le ¬« parlement de la zone euro¬ », se retrouvent dans une m√™me campagne dite ¬« unitaire¬ » ?

En toute bonne foi, tr√®s chers camarades qui boudez le PRCF parce qu’il n’a pas soutenu, faute d’avoir obtenu la moindre garantie programmatique, la candidature non communiste, europ√©iste et toute ¬« ¬ jetable¬ ¬ » et provisoire de Chassaigne, pouvez-vous jurer que les figures de proue de votre parti ne vous laisseront pas tomber demain comme vous ont successivement abandonn√©s depuis quarante ans ces ¬« √©toiles¬ » du PCF que furent tour √ tour MM. Juquin, Fiterman, Sainjon, Gayssot, Hue et Thibault (lui aussi membre du PCF devenu le chantre de la collaboration des classes √ la t√™te de l’OIT) ?

En r√©alit√©, aujourd’hui, une seule ligne claire, f√©d√©ratrice et dialectique permet aux communistes de ¬« tenir tous les bouts de la cha√ģne¬ », √ la fois la renaissance du parti communiste et la sauvegarde, VITALE pour les luttes √ venir, d’un espace politique progressiste euro-critique : cette ligne consiste d’abord √ soutenir, sans alignement, avec esprit critique mais sans faire la fine bouche, la candidature JLM parce que, dans une situation o√Ļ le pire peut prendre plusieurs visages (mont√©e continue du FN, √©croulement possible des ¬« LR¬ » avec, √ la cl√©, le probable ressentiment fascisant de ce camp n√©o-¬« versaillais¬ », mont√©e en neige de l’hyper-atlantiste Macron, d√©sorientation totale de l’√©lectorat PCF soumis √ d’insupportables ¬« doubles contraintes¬ »…), la candidature ¬« insoumise¬ » est la seule √ affronter le PS sur sa gauche tout en ouvrant du moins le d√©bat √ gauche sur la sortie progressiste de l’euro, de l’UE et de l’OTAN. Mais aussi et SURTOUT camarades, il est urgent d’aller ensemble √ la rencontre de la classe ouvri√®re sur un programme communiste commun.

Communistes, tractons ensemble √ l’entr√©e des entreprises pour poser la question du socialisme pour la France. Et pour que cette question ne soit pas per√ßue par les ouvriers comme une incantation aussi gauchisante que d√©courageante, appelons ensemble √ engager le processus r√©volutionnaire en sortant par la porte √ gauche de l’UE / OTAN, √ √©largir la d√©mocratie populaire, √ sauver les services publics et la S√©cu et √ nationaliser les secteurs-cl√©s de l’√©conomie !

*************************

Dans l’expression ¬« tirer √ hue et √ dia¬ », hue voulait jadis dire ¬« vers la droite¬ », tandis que dia signifiait ¬« vers la gauche¬ ». Au mieux l’actuel PCF-PGE d√©natur√© par 40 ann√©es de mutation anti-l√©niniste* tire √ hue et √ dia. Et pour finir, ses dirigeants successifs tirent toujours plus ¬« √ hue¬ », vers le PS maastrichtien et vers l’introuvable et impossible ¬« r√©orientation progressiste de l’euro¬ », ce clone du Deutsche-Mark.

MM. Laurent, Chassaigne et Dartigolles iront-ils demain, si la situation le permet, jusqu’√ rallier Macron, donc Hue, Bayrou, Le Guen et Cie, pour soi-disant, ¬« faire barrage au FN¬ »… tout en sachant pertinemment que ce candidat am√©ricano-format√© et ¬« merkellophile¬ », veut dissoudre la France √ marche forc√©e dans l’Europe f√©d√©rale au risque de rendre irr√©sistible l’id√©e suicidaire que le FN est le seul recours patriotique possible pour les classes populaires ?

Le seul fait que nul ne puisse jurer du contraire √ propos du second tour de la pr√©sidentielle, avec le fait concomitant que l’id√©e m√™me de candidatures uniques des sortants de gauche aux l√©gislatives ne soit pas clairement √©cart√©e, prouve √ quel point serait st√©rile et illisible pour notre peuple une orientation qui confinerait l’engagement des communistes √ la toujours plus lointaine reconqu√™te communiste du PCF d√©-marxis√©, socialo-d√©pendant et euro-format√©.

Ceux qui veulent continuer le vrai parti communiste, celui de Pierre S√©mard et de Gabriel P√©ri, n’ont donc bien qu’un moyen et un seul de ne pas se tromper aujourd’hui : c’est que, dans l’action franchement communiste unie aujourd’hui, dans l’adresse commune √ la classe ouvri√®re pr√©parant un nouveau congr√®s de Tours demain, nous allions ensemble √ la porte des usines pour diriger l’√©quipage ¬« √ dia toute¬ », √ gauche toute !

*La ¬« ¬ mutation¬ ¬ » r√©visionniste et social-d√©mocrate n’a pas √©t√© lanc√©e au congr√®s de Martigues (2000), ce point d’orgue des liquidations id√©ologiques. La d√©-marxisation du PCF a √©t√© officiellement engag√©e en 1976 avec l’abandon de la dictature du prol√©tariat et avec le reniement officiel du marxisme-l√©ninisme lors du 23√®me congr√®s, en 1979.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0